cine-psy.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Rencontre

Les misérables

Imprimer

Vous êtes cordialement invités à la rencontre du Ciné-psy du 25 février 2020
sur le film
LES MISÉRABLES de Ladj Ly
avec

Pierre Blais,
chroniqueur cinéma au magazine Le Clap
et
enseignant au département de communication du Cégep Limoilou

 

 

 

Notes biographiques

Natif de Trois-Rivières et âgé de 50 ans, Pierre Blais réside à Québec depuis la fin des années 80. Détenteur d’un bac en communication (journalisme) et d’un certificat en cinéma, il travaille comme pigiste dans le milieu des médias écrits et électroniques de Québec depuis déjà 27 ans. Durant ces années, il a animé l’émission Pulsart à Télé-Québec, de nombreuses émissions sur les ondes de la radio de Radio-Canada et de CKRL-FM. Il est aussi reconnu comme chroniqueur de cinéma, de littérature et de BD à travers ses nombreuses collaborations pour différents médias écrits dont Le Soleil, le magazine du Cinéma Le Clap et du Cinéma Beaubien. En 1990, il faisait ses premiers pas télévisuels à Vox (MAtv), endroit où il a travaillé comme coordonnateur au contenu, reporter et recherchiste de l’émission culturelle Lézarts. Il est régulièrement invité à siéger sur différents jurys du côté du cinéma et de la littérature. En 2017, on a pu l’entendre chaque semaine parler de cinéma sur les ondes de CKRL-F.

 


Page 7 sur 71

CItation

« François Paradis regarda Maria à la dérobée, puis détourna de nouveau ses yeux en serrant très fort ses mains l’une contre l’autre. Qu’elle était donc plaisante à contempler! D’être assis auprès d’elle, d’entrevoir sa poitrine profonde, son beau visage honnête et patient, la simplicité franche de ses gestes rares et de ses attitudes, une grande faim d’elle lui venait et en même temps un attendrissement émerveillé, parce qu’il avait vécu presque toute sa vie rien qu’avec d’autres hommes, durement, dans les grands bois sauvages ou les plaines de neige. Il sentait qu’elle était de ces femmes qui, lorsqu’elles se donnent, donnent tout sans compter : l’amour de leur corps et de leur cœur, la force de leurs bras dans la besogne de chaque jour, la dévotion complète d’un esprit sans détours. »
Maria Chapdelaine (roman), Louis Hémon, Éditions JCL, 2013, p. 125-126

Bande-annonce du film