cine-psy.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Chroniques

QU'EST-CE QU'ON ATTEND?

Imprimer

Commentaire sur le film QU'EST-CE QU'ON ATTEND? de Marie-Monique Robin

par Marcel Gaumond

« Quand les enfants deviendront grands

Ils sauront comment sauver la planète

Ils ne feront pas les mêmes erreurs que nous »

EXTRAIT DE LA CHANSON QUAND LES ENFANTS DE PIERRE CALVÉ

Engagement de jeunes élèves d'Ungersheim

L’ALARME LANCÉE PAR LE CLUB DE ROME

Bien que, des décennies durant, les médias de la planète bleue ont fait peu de cas de l’alarme lancée par le rapport du Club de Rome paru en 1972, un rapport qui, prenant en compte la diminution des ressources naturelles non renouvelables et la dégradation de l’environnement, donnait 60 ans (2030) au système économique mondial pour s’effondrer, on doit constater que c’est dans un registre presque quotidien que les médias les plus crédibles font maintenant écho à cette alarme. Devant le coût humain et financier des catastrophes naturelles (inondations et incendies) de plus en plus nombreuses et affectant de plus en plus de gens, comment en effet continuer à nier – comme le font les climatosceptiques de type Trump et Cie – le facteur responsabilité humaine à l’égard de cette dégradation galopante? Non pas qu’il faille considérer le degré élevé du consensus scientifique à ce sujet comme fondé sur une vérité absolue et inébranlable, mais ce qui en est dit, avec les innombrables faits à l’appui – épuisement des sources d’eau potable, pollution massive des grandes villes, désertification et augmentation du niveau des océans, disparition des espèces animales et végétales (estimées actuellement à 26 000/an) – devrait logiquement nous inciter à réfléchir sur notre mode de vie et à nous mobiliser pour que celui-ci ne devienne pas rapidement pour la grande majorité de nos « frères humains » un véritable enfer.

Rappelons que « le Club de Rome est un groupe de réflexion réunissant des scientifiques, des économistes, des fonctionnaires nationaux et internationaux, ainsi que des industriels de 52 pays, préoccupés des problèmes complexes auxquels doivent faire face toutes les sociétés, tant industrialisées qu’en développement. » (Source : Wikipédia) Ce rapport commandé par les membres du Club aux chercheurs du Massachusetts Institute of Technology avait alors été traduit en 37 langues et vendu à douze millions d’exemplaires. Or, dans un autre rapport commandité et produit par les mêmes acteurs (Club de Rome et MIT), 40 ans plus tard (2012), un rapport utilisant la même méthodologie que le premier quoique avec des instruments d’analyse modernisés, on confirme la prédiction de 1972, à savoir que « tout se déroule comme prévu pour que survienne le désastre »!

Dans mon texte de chronique du Magazine Le Clap de mai-juin 2016 portant sur le film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, film documentaire qui est resté à l’affiche du Clap pendant 32 semaines (un record!), je mentionnais le fait qu’à ce moment un enfant mourait de la faim toutes les sept secondes. Et qu’à chaque seconde, une personne déménageait de son lieu d’origine pour des raisons climatiques, risquant par là de créer de l’animosité entre les populations : phénomène qui n’a pas manqué de se produire depuis et qui est voué à s’amplifier.

DANS LA MOUVANCE DU FILM DEMAINQU’EST'CE QU’ON ATTEND? ILLUSTRE L’HUMBLE ET SPECTACULAIRE POUVOIR DES INDIVIDUS FACE À LA NÉCESSITÉ DE RÉALISER L’IMPOSSIBLE.

« Vision catastrophique et irréaliste » que tout cela? C’est du moins dans ces termes que bien des gens que nous serions tentés d’associer à l’extrême droite ont critiqué les sonneurs d’alarme. Mais en fait, ce qui semble plus encore paralyser l’action de la majorité des humains en ce qui a trait à un nécessaire changement de mentalité et de rapport avec cette nature dont nous sommes tous et toutes issus et parties intégrantes, est ce sentiment que cette problématique écologique a une ampleur qui nous dépasse et pour laquelle « nous ne pouvons rien »! Or, c’est précisément dans le but de renverser ce sentiment que les réalisateurs du film Demain ont entrepris de documenter des initiatives observées dans plusieurs coins de notre planète illustrant la possibilité de stopper ou, à tout le moins, de ralentir cette dynamique d’autodestruction du Vivant d’ici dont des milliards d’années ont rendu possible l’éclosion et le développement. Le film documentaire QU’EST-CE QU’ON ATTEND? s’inscrit de façon tout à la fois humble et spectaculaire dans la mouvance de Demain!

Village d'Ungersheim

De façon humble, tout d’abord, car l’initiative qui est prise dans ce petit village d’Ungersheim de la France alsacienne de 2 200 habitants peut sembler, au premier abord, tout à fait insignifiante dans son rapport aux sept milliards d’humains que notre planète Gaïa tente difficilement d’abriter, de protéger et de nourrir actuellement. Il s’agit là tout de même d’une initiative couvrant tous les volets d’une écologie à caractère humain : un souci de souveraineté alimentaire, un engagement citoyen couplé d’un sentiment d’appartenance, un souci d’utilisation minimale des énergies fossiles épuisables, un respect tangible de la biodiversité, la conviction que l’on ne peut faire montre d’une responsabilité éthique à l’égard de nos frères humains qu’en s’engageant de la sorte dans un processus de « transition énergétique » et de rapport respectueux vis-à-vis de l’environnement, notre Maison à tous.

Jean-Claude Mensch, maire d'Ungersheim

… et de façon spectaculaire aussi, car ce qu’illustre QU’EST-CE QU’ON ATTEND? est un modèle de nature archétypale illustrant clairement ce que des individus habités par une mission, tel Jean-Claude Mensch, maire d’Ungersheim, sont en mesure d’accomplir dans leur contact avec ceux et celles qui les entourent. Pensons à l’impact qu’eurent des individus tels Abraham, Moïse et Jésus sur leur entourage. Pensons aussi à l’impact qu’eurent Gandhi, Mandela et Simone Veil. Mais il y eut aussi, dans le registre de la destruction assassine, Mao, Staline, Hitler et tous ces leaders actuels acclamés que je vous laisse le soin de répertorier.

La transition énergétique dans laquelle se sont engagés les citoyens d’Ungersheim, petit à petit mais sûrement, est à l’image des personnes qui humblement, mais spectaculairement aussi viennent entreprendre avec moi une démarche de transition dans leur vie : ce qui leur semble, à première vue, une tâche impossible à réaliser se révèle bientôt LA tâche à accomplir pour que leur vie acquière un sens et vaille la peine d’être vécue.

__________________________________________

INVITATION

Vous êtes cordialement invités à une rencontre du Ciné-psy sur le film QU'EST-CE QU'ON ATTEND? avec CLÉMENT LABERGE, travailleur indépendant dans les domaines de la culture, de l’éducation et des technologies.

Le mercredi 10 octobre 2018 de 18 h à 19 h (buffet offert par L’instemps Gourmand) et de 19 h à 21 h 30 (conférence et échange), au restaurant L’instemps Gourmand situé au 1292, av. Maguire, à Québec.

Réservations : de préférence par courriel ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ou par téléphone 418 683-0711

Coût d’entrée : 22 $ · Étudiant 18 $ (incluant l’admission et le buffet).

La rencontre sera encadrée par Marcel Gaumond, psychanalyste.

WWW.CINE-PSY.COM

 

 


Page 1 sur 100

CItation

« Quand les enfants deviendront grands

Ils sauront comment sauver la planète

Ils ne feront pas les mêmes erreurs que nous »

Extrait de la chanson QUAND LES ENFANTS de Pierre Calvé

(cf.: album Tout est vrai)

 

Bande-annonce du film