cine-psy.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Rencontre Deux jours, une nuit

Deux jours, une nuit

Imprimer

Vous êtes cordialement invités à la rencontre du Ciné-psy du 17 février 2015

sur le film

DEUX JOURS, UNE NUIT de Jean-Pierre et Luc Dardenne

avec

MYLÈNE MOISAN

Chroniqueuse au journal Le Soleil

Notice biographique

"À sept ans, je rêvais de couvrir la guerre du Liban. Les affrontements venaient de gagner les montagnes du Chouf.

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu être journaliste. Alors que mes amies s'amusaient à coiffer leurs Barbie, je m'affairais plutôt à leur confectionner de petits journaux avec de petits bouts de papier, découpés, pliés, brochés.

Mes poupées étaient informées.

Lorsqu'est venu le moment, à la fin du cours secondaire, de m'orienter vers une carrière, le choix n'en était pas vraiment un. Je me suis dirigée vers une technique en journalisme, dispensée uniquement au Cégep de Jonquière, Arts et technologie des médias. J'en suis sortie trois ans plus tard, DEC en mains.

J'ai fait mes premières armes en journalisme à Toronto, pour L'Express, un hebdomadaire francophone. Seule et unique journaliste, j'avais les coudées franches pour faire mes preuves, tant et si bien que j'ai été recrutée un an plus tard par une émission d'affaires publiques, Panorama, à TFO.

Revenue à Québec à la fin de 1996, je me suis inscrite au  baccalauréat multidisciplinaire à l'Université Laval, en science politique et en anthropologie. J'ai mis les bouchées doubles, ai suivi mes premiers cours en janvier 1997, les derniers en décembre 1998. Six sessions plus tard, j'étais bachelière.

Je suis entrée au Soleil par la porte du stage d'été, en 1999. J'ai ensuite été embauchée comme surnuméraire au Devoir à l'automne, j'étais responsable de la section des sports. Je ne connaissais absolument rien aux sports. Après un an, quand le Soleil m'a rapatriée, je pouvais nommer la liste des blessés des Expos.

J'ai commencé comme surnuméraire au Soleil, surtout au pupitre, avant d'être embauchée comme journaliste de fin de semaine. En 2002, on m'a offert un poste de courriériste parlementaire à Québec, que j'ai occupé pendant quatre ans. 2006, j'ai fait le saut du côté de la direction, comme directrice de l'information, première femme et plus jeune personne à occuper ce poste.

En 2010, je suis passée à la direction du web avant de retrouver la plume, en septembre 2012, pour une chronique que je tiens depuis. À ma très grande joie. À suivre..."

______________________________________

Formation

1997-1998 Université Laval

Baccalauréat multidisciplinaire en science politique et anthropologie

1991-1994 Cégep de Jonquière

Art et technologie des médias

Expériences de travail

2012-... Journal Le Soleil

Chroniqueuse

2006-2012 Journal Le Soleil

Directrice de l'information (2006-2010) et du web (2010-2012)

2000-2006 Journal Le Soleil

Journaliste

1999-2000 Journal Le Devoir

Journaliste à l'édition (sports)

1995 TFO

Journaliste d'affaires publiques - émission Panorama

1994 Hebdomadaire L'Express

Rédactrice en chef

Distinctions

2013 Prix Judith-Jasmin, remis par la Fédération professionnelle des journalistes

Catégorie Opinion - pour le texte «Treize minutes de trop»

1993 Prix d'excellence, remis par l'Office de la langue française

Cégep de Jonquière - pour le texte «Français un jour, français toujours» 

Références

Disponibles sur demande

 

CItation

« Imaginez, si l’ensemble de l’énergie productive et créative des personnes qui travaillent chaque jour sur la planète n’était pas concentrée à faire tourner la machine économique, mais à pratiquer des activités qui leur donnent une irrépressible envie de sauter du lit chaque matin, et que cette énergie soit mise au service de projets à forte utilité écologique et sociale… Il y a fort à parier que le monde changerait rapidement. »

Extrait du Petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion, coréalisateur du film « Demain »

 

Bande-annonce du film