cine-psy.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Rencontre Ennemi

Ennemi

Imprimer

Vous êtes cordialement invités à la rencontre du Ciné-psy du 22 avril 2014

sur le film

ENNEMI de Denis Villeneuve

avec


SYLVIE NICOLAS

Notes biographiques de Sylvie Nicolas

Née à Québec, elle a grandi dans un sous-sol où filtrait peu de lumière. Elle a cependant eu la chance inestimable qu'un des petits frères parte régulièrement en croisade et fouille les ordures en quête de trésors. Un jour, il a dévalé l'escalier en hurlant : Devine ce que j'ai pour toi, ma sœur ? C'était une pleine boîte de livres. C'est à lui qu'elle doit son premier savoir intellectuel, sa découverte du théâtre, de la poésie, et des grandes œuvres littéraires. Les étés gaspésiens passés chez grand-mère ont sans doute contribué à pétrir son regard de poète. Elle a publié une trentaine de titres, dont plusieurs pour la jeunesse. Certains de ses textes ont été traduits en anglais, en espagnol et en coréen. Sa traversée poétique des genres littéraires lui a valu d'être deux fois finaliste au prix du Gouverneur général, quelques prix et mentions, et surtout d’être qualifiée de « singulière ». Un critique a dit d'elle qu'elle était intoxiquée de poésie. À ce jour, elle est toujours sous influence.

Elle travaille comme traductrice de romans, de poésie, d’essais critiques, d’œuvres multimédia et, depuis 2009, collabore au journal Le Devoir comme critique de théâtre à Québec. Elle poursuit actuellement des études de doctorat en littérature (création et recherche).

____________

Sylvie Nicolas est poète. Elle a publié près d’une trentaine de titres, dont une quinzaine pour la jeunesse. Deux fois finaliste au Prix du Gouverneur général (pour un texte jeunesse, en 1999, et une traduction, en 2009), elle méritait le prix la Porte des poètes (Paris) en 1998 et, l’année suivante, le premier prix (littérature) du concours Liberté, égalité et citoyenneté… au Québec pour son poème des Jupons d'histoires, poème éponyme d'un recueil publié en 2002. En 2013, elle était récipiendaire du Prix Jean-Noël-Pontbriand créé par Le Printemps des poètes en collaboration avec l'Université Laval.

En 2010, elle faisait ses premiers pas dans l'univers du slam et obtenait le titre de championne pour la région de Québec. En 2011, son album jeunesse Pied-de-Puce, illustré par Marion Arbona et publié aux Éditions Trampoline, se voyait couronné Outstanding Book for Young People with Disabilities par le Centre de documentation IBBY (International Board on Books for Young people) en Norvège. Au printemps 2012, Lapin-Chagrin, son plus récent album, était finaliste au prix Ville de Québec\Salon du livre de Québec, l'automne suivant, au Grand Prix TD de littérature canadienne pour la jeunesse et, en 2014, de nouveau finaliste au prix Tamarac (Ontario). Certains de ses textes ont été traduits en anglais, en espagnol et en coréen. Sa traversée poétique des genres littéraires lui a valu quelques prix et mentions et surtout d’être qualifiée de « singulière ». Un critique a dit d’elle qu’elle était intoxiquée de poésie. À ce jour, elle est toujours sous influence.

 

 

CItation

« Imaginez, si l’ensemble de l’énergie productive et créative des personnes qui travaillent chaque jour sur la planète n’était pas concentrée à faire tourner la machine économique, mais à pratiquer des activités qui leur donnent une irrépressible envie de sauter du lit chaque matin, et que cette énergie soit mise au service de projets à forte utilité écologique et sociale… Il y a fort à parier que le monde changerait rapidement. »

Extrait du Petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion, coréalisateur du film « Demain »

 

Bande-annonce du film