cine-psy.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Rencontre Monsieur Lazhar

Monsieur Lazhar

Imprimer

 

Vous êtes cordialement invités à la rencontre du Ciné-psy qui portera sur le film MONSIEUR LAZHAR de Jean -Paul Falardeau

avec


Nadir Belkhiter     &     Gérald Nickner

_______________________________________________

NOTICES BIOGRAPHIQUES

NADIR BELKHITER est professeur au Département d’informatique et de génie logiciel de l’Université Laval depuis 1989.

Né en France en 1957, il y poursuit ses études jusqu’à la fin du secondaire pour obtenir en 1976 un baccalauréat français d’enseignement secondaire série mathématiques. Il rentre alors dans son pays d’origine (l’Algérie) pour y poursuivre ses études universitaires et obtenir en 1981 un diplôme d’ingénieur en informatique du Centre d’études et de recherche en informatique (CERI) d’Alger. Il revient alors à Lyon en France à l’automne 1981 pour y préparer un master puis un doctorat en informatique qu’il obtiendra respectivement en 1982 et 1986 de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Lyon.

Après avoir exercé les fonctions d’enseignant-chercheur au sein de l’École Centrale de Lyon, il profite d’une opportunité qui s’offre à lui en soumettant sa candidature à un stage postdoctoral de deux ans à l’Université Laval. La réponse favorable qu’il reçoit l’amène alors à y poser ses valises en janvier 1987. Au terme de son contrat de stagiaire postdoctoral, une autre opportunité s’offre à nouveau à lui en 1989 en raison de la vacance au Département d’informatique de l’Université Laval d’un poste de professeur pour lequel il soumet sa candidature qui est à nouveau retenue.

Arrivé à Québec en 1987 pour une durée initialement prévue de deux ans, Nadir Belkhiter y est demeuré et y vit depuis maintenant plus de 24 ans. Il est marié et père de trois enfants de 14 ans chacun.

____________

GÉRALD NICKNER est membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec depuis 1987.

Intervenant accrédité en approche ECHO® depuis 2005.

De 1987 à 2003, Il exerce en milieu institutionnel auprès des adolescents en difficulté. Dans la même perspective, il travaille au soutien des parents. La thérapie familiale systémique est sa principale orientation clinique durant cette période. Par la suite, d’autres formations l’amènent à pratiquer en y intégrant l’approche ECHO® et des thérapies narratives inspirées du constructionnisme social.

En 2003, il se joint à l’équipe de la Maison Michel-Sarrazin, où il accompagne des personnes malades en fin de vie et leurs proches. Au Centre de jour de la Maison Michel-Sarrazin, il développe et anime des groupes d’apprentissage à l’approche ECHO® à l’intention des personnes atteintes de cancer récidivant ou métastatique. Par la suite, il introduit des groupes de soutien basés sur le genre pour les femmes et pour les hommes qui composent avec la maladie. Auprès des enfants endeuillés, il met sur pied avec une collègue, un groupe de soutien inspiré du modèle écosystémique, permettant de soutenir non seulement les enfants, mais aussi les adultes significatifs de l’enfant. Plusieurs groupes ont été réalisés à ce jour. Il s’intéresse depuis quelques années à l’élaboration du concept d’impasse en fin de vie pour mieux approcher certaines souffrances associées à la fin de vie.

Il s’implique à la formation en soins palliatifs via le Centre de formation de Maison Michel-Sarrazin, auprès des bénévoles, infirmières, travailleurs sociaux, psychologues et médecins. Il est superviseur de stages en service social pour les étudiants en service social de l’Université Laval intéressés par les soins palliatifs. Il s’implique également comme conférencier dans différents congrès de soins palliatifs.

****


 

 

 

 

CItation

« Imaginez, si l’ensemble de l’énergie productive et créative des personnes qui travaillent chaque jour sur la planète n’était pas concentrée à faire tourner la machine économique, mais à pratiquer des activités qui leur donnent une irrépressible envie de sauter du lit chaque matin, et que cette énergie soit mise au service de projets à forte utilité écologique et sociale… Il y a fort à parier que le monde changerait rapidement. »

Extrait du Petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion, coréalisateur du film « Demain »

 

Bande-annonce du film