cine-psy.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le fils de Jean

Imprimer

Commentaires de Martin Gauthier et de Nicolas Vonarx sur le film Les êtres chers qui fut l'objet de la Rencontre du Ciné-psy du 12 janvier 2016

____________________

PROCHAINE RENCONTRE DU CINÉ-PSY*

Mercredi 22 février 2017

sur le film LE FILS DE JEAN de Philippe Lioret

avec MARCEL GAUMOND, psychanalyste

* Cette rencontre sera dédiée à Guy Corneau et au Réseau Hommes Québec fondé par lui en 1992

___________________________________________________________________

  • Les "Rencontres du Ciné-psy" ont lieu maintenant le mercredi soir, à compter de 18h, au sous-sol de la bibliothèque Charles-H.-Blais, située au 1445 avenue Maguire, à Sillery (ville de Québec).
  • Localisation de la bibliothèque Charles-H. Blais. À noter: le stationnement est gratuit sur la rue et dans les divers espaces de stationnement à compter de 18h.
  • Horaire: 18h/19h buffet préparé par   19h/21h30 conférence et échange

Réservations: de préférence par courriel ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ou par tél.: (418-683-0711)

N.B.: Afin de recevoir régulièrement l'information sur les activités du Ciné-psy, expédiez votre adresse de courriel à:

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

_______________________________________________________________________________________________

Procurez-vous, en librairie, le nouvel ouvrage sur les "Rencontres du Ciné-psy"

 


Page 1 sur 56

CItation

“De toutes les images de l’enfance dont en règle générale on ne se souvient plus, aucune n’est plus importante pour un jeune ou un homme que celle de son père. La nécessité organique introduit dans la relation d’un homme avec son père une ambivalence émotionnelle que nous avons trouvée exprimée de la façon la plus frappante dans le mythe grec du Roi Œdipe.”

Extrait de l’article  “Sur la psychologie du lycéen”, Sigmund Freud

“La force qui détermine le destin, dans le complexe paternel, provient de l’archétype et c’est la véritable raison pour laquelle le consensus gentium remplace le père par une figure de dieu ou de démon : c’est que le père individuel incarne véritablement l’archétype qui donne à sa figure sa force fascinante.”

Extrait de l’article “De l’importance du père pour la destinée de l’individu”, Carl Gustav Jung

"Papa il n'y eut pas entre nous de tendresse ou de mots doux. Pourtant on s'aimait, bien qu'on ne se l'avouât pas."

Paroles extraites de la chanson « Papa, maman » de Georges Brassens

Bande-annonce du film